L’oubli, Frederika Amalia Finkelstein

ee

Si vous deviez votre existence uniquement à cause d’un court circuit ? Quelle serait votre comportement ?
Serait-il possible de vous intégrer à la société, sachant que votre présence n’est due qu’à la seule fuite d’un homme, juif, aux portes des camps d’extermination ?

Comment on fait pour être stable dans de telles conditions ?

«Je m’appelle Alma et je n’ai pas connu la guerre. J’ai grandi en écoutant Daft Punk, en buvant du Coca-Cola et en jouant à des jeux vidéo sur la Playstation 2. Un jour, j’ai appris que mon grand-père avait fui la Pologne quelques années avant la Seconde Guerre mondiale, avant la Shoah. Ce mot m’a longtemps agacée : son côté spectaculaire. Mais vendredi soir, quand je me suis retrouvée face à la petite-fille d’Adolf Eichmann et qu’elle n’arrivait pas à se remémorer le nom du camp d’Auschwitz, j’ai ressenti comme une douleur – elle a duré quelques secondes. Je me suis rappelé l’exergue de Si c’est un homme de Primo Levi : « N’oubliez pas que cela fut, non, ne l’oubliez pas » ; je crois que je veux faire exactement le contraire. Oublier tout.»

L’oubli, c’est un premier roman coup de poing. Coup de poing parce que c’est l’effet que ces mots, et ces maux, ont eu sur moi, dès les premières pages.
Quel talent dans une personne si jeune et qui n’a jamais publié !
Je me conforte dans l’idée que parfois dans un premier roman, la ou les détracteurs trouvent « du brut, du non-fini, moi je vois parfois une perle, et je crois bien en avoir trouvé une ici …

Il faut saluer la culture impressionnante et la manière dont l’auteure met en place des parallèles avec des passages de l’histoire que seuls les esprits éclairés pourront souligner, donnant une dimension d’intérêt supplémentaire à ce roman.

Entre errances philosophiques et autres interrogations, Frederika Amalia Finkelstein m’a fait réfléchir, sur de nombreux thèmes de la vie, et sur l’histoire aussi.

L’oubli, de Frederika Amalia Finkelstein, paru en aout 2014 chez Gallimard

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s