Play boy, de Constance Debré

Voilà un livre qui m’aura donné du fil à retordre…
Disons le tout de suite, je n’ai pas aimé. Enfin … si … ?

 

26805468_746983468840129_4964962929725709048_n

 

 

Une fois passés la curiosité de l’accroche, et le défi de vouloir comprendre qui se cache derrière ce selfie-cliché, j’ai vite compris que ce serait quitte ou double avec ce « roman » entre autobiographie, fantasme et catharsis.

Dans un style récurent et de plus en plus commun qui veut qu’un texte soit écrit de manière brute, saccadée, en langage parfois cru, parfois banal, Constance Debré tente de nous emmener dans le quotidien d’une avocate quadra en découverte de son homosexualité. Et c’est là que le bas blesse … Tout est tellement cliché dans cette narration! Sincèrement, j’ai souhaité à plusieurs reprises que cela ne soit pas sa vie réelle, parce que c’est vraiment pénible !

Pénible pour sa considération du genre féminin, pour l’image des lesbiennes qu’elle va véhiculer auprès de la société alors que ce qu’elle décrit, ce n’est pas de l’homosexualité, c’est de la perversion pure et simple.

Il n’y a pas d’amour dans ce texte, tout n’est que haine, dégoût et provocation. Pour son être propre, mais aussi pour son héritage familial ou encore son métier d’avocate. Il n’est nul besoin d’épiloguer sur le fait que Madame Debré est issue d’une longue lignée aristocratique française… Une haine des pauvres aussi, de la société, de la vie. 
Alors OK ce n’est pas toujours facile d’être la fille ou petite fille de X, mais de là à cracher sur le reste de la société (dite les pauvres) c’est quand même un peu difficile à plaindre !

Bien que Stock vende le titre comme étant le premier roman de l’auteure, il n’en est rien. J’avoue que je ne suis pas allée lire les autres livres pour conforter mon désintérêt pour ce style tranchant qu’elle maîtrise tellement mal …

Mais attendez … Et si en fait, le but ultime de Constance Debré était de susciter le dégoût? D’induire chez le lecteur une certaine forme de révolte, de sentiment de colère ou que sais-je? De malaise? Se pourrait-il que Play Boy soit l’émergence parmi la multitude des titres dont on ne se rappellera pas ?

Une fois ce prisme envisagé, j’ai du me rendre à l’évidence, le pari était joueur mais réussi. Dans certaines interviews, on peu

t entendre ou voir Constance Debré dire à qui veut l’entendre que cette histoire part d’elle et n’est pas sur elle. Subtil salto de vocabulaire qui peut tout changer selon l’angle par lequel on aborde l’ouvrage.

Parce que l’humain c’est aussi ca, de la perversion, à dose variable, sous quota de bienseillance, de tabous. Et ici il n’y en a aucun de tabou. Et c’est du coup brillamment exprimé, c’est aussi coupant que la lame du carcan dont elle semble s’extirper. Se nourrissant de tous ces filtres généalogiquement imposés pour mieux exploser le bien commun.  C’est jeté à la gueule de tous ceux qui voudront bien le lire parce que c’est aussi ça, sa nourriture.

Et si c’était justement l’amour, la simplicité de l’existence, le normalisme et le lisse son tabou, à Constance Debré?

C’est sur cette interrogation que je reste et que je vous invite à vous faire votre propre avis.

Merci à Netgalley pour m’avoir permis de découvrir ce titre.

Publicités

Un coup d’oeil dans le rétroviseur pour cette 1ère année sur le blog ?

Pour débuter, je tiens à vous adresser mes meilleurs voeux pour l’an nouveau, et à vous remercier également pour cette première année passée ensemble sur le blog SerialReadeuz !

L’aventure a débuté en avril, et je dois dire que le résultat, bien que minime aux yeux des grandes figures du web, ont dépassé mes espérances.

Grâce à ce blog, j’ai fait de chouettes rencontres, j’ai découvert nombreux auteurs de talent, j’ai également apprécié vos passages réguliers, motivation à toujours tenter de vous faire lire des avis éclairés, détaillés, et vous donner envie, comme moi, de lire leurs livres à votre tour.

Pour cette année nouvelle, j’espère pouvoir vous faire découvrir encore de nombreux auteurs, j’espère également garder leur confiance, et continuer les collaborations établies ces derniers mois avec les maisons d’éditions qui ont permis tous ces articles, et nouer de nouveaux liens avec les autres.

Meilleurs voeux à tous et à toutes.

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2014 de ce blog.

En voici un extrait :

Un tramway de San Francisco peut contenir 60 personnes. Ce blog a été visité 3 600 fois en 2014. S’il était un de ces tramways, il aurait dû faire à peu près 60 voyages pour transporter tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

A quoi ressemble ma bibliothèque ?

Publié à la base sur le site de Pocket Jeunesse, j’ai découvert le sujet brûlant « A quoi ressemble ma bibliothèque » sur le blog de PrettyRoseMary.
Prenant mon courage à deux mains, je me lance à mon tour dans l’étalage de mes possessions matérialistes livresques, let’s go !

bibliotheque-6

Possédez-vous…

1) une série complète de plus de 3 tomes : Bien sûr ! Les misérables, les contes des mille et une nuits, l’Assassin Royal de Robin Hobb

2) un livre avec la tranche abîmée : Oui, un livre ca doit avoir vécu donc … 

3) un livre avec un préface : oui, beaucoup, et d’ailleurs quand il n’y en a pas cela me fait bizarre.

4) un livre dans une langue étrangère : C’est vrai tiens? il est ou celui là ? j’en ai eu un, ado,en anglais mais le titre et le livre ont disparu ! 

5) un livre que vous ne lirez sans doute jamais : Malheureusement oui, et pas forcément par choix … Il y a tant de lire à livre que je n’ai pas le temps de relire mes livres 2x. Sauf pépite évidemment.

6) un livre que vous avez détesté : Oh oui ! le tout premier, enfant : Croc Blanc. Sinon plus récemment Une place à prendre de JK Rowling, le Fakir dans une armoire Ikea dont la longueur du titre n’a eu d’égal que mon ennui … 

7) un livre avec plus de 3 feuilles vierges à la fin : Aucune idée tiens. Mais surement ? 

8) un livre que vous avez lu plusieurs fois : Les plaisirs et les Jeux.

9) un livre avec une couverture argentée : oui. J’éditerai quand je l’aurai retrouvé

10) un livre sans remerciements : Surement ? j’avoue, je ne les lis pas enfin si mais je ne m’en rappelle pas forcément.

11) un livre avec une découpe de couverture qui sort de l’ordinaire :je ne crois pas non. Est-ce que quelqu’un en a une a me montrer?

12) un livre qui a toujours un bandeau « nouveauté »/ »en ce moment au cinéma »… : Ah non … non … 

13) un livre qui, à la base, ne vous appartenait pas : alors la …. une bonne centaine? j’ai récupéré la bibliothèque de ma tante décédée donc, oui.

14) un livre dont la jaquette a mystérieusement disparue : Ah non ! trop précieux !

15) deux fois le même livre : Non

16) un livre sans nom d’auteur : Oui, je possède une collection de livres du reader’s digest et donc … pas d’auteur.

17) un livre qui a un format atypique : Lisa-Loup et le conteur, mais je ne sais pas si c’est réellement atipyque. Mais la couv’ est très jolie 🙂

18) des ebooks : Oui, énormément. Et de plus en plus, modernité oblige même si je persiste à dire que c’est pas pareil quand c’est lu numériquement !

19) une série dont les tranches forment un motif/dessin : Non … Dommage d’ailleurs.

20) des livres dérivés d’une série (nouvelle, livre compagnon, …) : Non. Une série c’est à la télé, et un livre c’est un livre? Non mais ! QUoi? j’ai GoT dans ma PAL ? ha bon? j ‘ai dit ca ? oui mais la c’est pas pareil enfin …

21) tous les livres parus d’un auteur : Non … Et j’ai honte … Pauvre Robin Hobb …  

22) un livre avec comme thème le voyage dans le temps : Le grand Livre de Connie Willis, même si je ne l’ai pas encore lu.

23) un livre dont l’intrigue se déroule dans un vaisseau spatial : Ha non, ca non. Quoi que je me rapelle vaguement avoir commencé « guide du voyageur intergalactique » mais j’avais (aussi) détesté.

24) un livre que vous avez acheté pour la couverture : Presque tous … Mea culpa …

25) un livre dont l’intrigue se déroule en Australie : Non

26) un livre dont vous aimez particulièrement le titre : Et bien j’ai beau réfléchir, je n’en ai pas un à sortir du tas. 

27) un livre avec un animal sur la couverture : Ouiiiiiii ! Demain j’arrête ! Quand je vous dit que les chats domineront le monde. Si Si

28) un livre dans lequel un personnage porte votre prénom : non, ca m’empêcherais de le lire d’ailleurs !

29) un roman de zombies : non et vu que je n’en suis pas spécialement fan, je le vis bien

30) un roman qui n’est pas dans notre bibliothèque parce que vous l’avez prêté : Prêter un livre ? mais … ca va pas non ? 

Entre 0 et 5 affirmations: Vous êtes un heureux lecteur qui a encore de la place sur ses étagères! Avec un peu de chance, ça ne devrait pas durer! Courage!

Entre 6 et 15 affirmations: Vous aimez posséder des livres! D’ailleurs, n’est-il pas l’heure de craquer pour une des dernières nouveautés Pocket Jeunesse? Persévérez! Vous êtes sur le bon chemin!

Entre 16 et 25 affirmations: Les livres, c’est du sérieux! Vous avez une belle collection mais cela ne vous empêche pas d’en vouloir encore de nouveaux! Comme on vous comprend!

Plus de 26 affirmations: Vous êtes une véritable annexe de bibliothèque! Chez vous, c’est un peu le paradis des lecteurs! Ne vous en faites pas, on rêve tous d’être comme vous!

Et bien voilà 🙂 Et vous?