Wonder Mum en a ras la cape, Serena Giuliano Laktaf

wm

« Mais qu’est ce qui m’a pris de vouloir des enfaaaannnntttssss !!!!!$$* !

Avouez, vous l’avez déjà dit, ou minimum pensé, en découvrant la dernière bêtise de ces chères petites têtes blondes (ou brunes, ou rousses d’ailleurs, pas de jaloux) que sont vos héritiers!

Il y a des jours où on aimerait, non mais … non, bien sûr qu’on ne regrette pas ce merveilleux jour … soit … que celle qui n’a jamais pensé ceci me jette la première couche euh … pierre !

C’est avec un humour tranchant mais surtout super efficace ( des rumeurs disent que le livre serait remboursé par la sécu, si si ) que l’auteure nous emmène dans le monde merveilleux de la maternité moderne.

La mise en page, les polices choisies, j’ai kiffé, j’avoue, je l’ai lu d’une traite.

Franchement, Wonder Mum c’est vraiment une héroïne, et qui en a dans la cape en plus pour oser nous raconter tout ca malgré le contrat signé à la maternité. C’est une rebelle, une vrai, une qui n’a pas peur des représailles de la brigade des nurses ! (oui je suis aussi un petit peu fan de Florence Foresti, mea culpa)

Que vous soyez mère, père, ou pas, ce livre est une pilule de Xanax contre toute forme de morosité. 
Et quand y en a plus ? Il reste le site internet, n’hésitez pas à cliquer ICI de vos petites mains tremblantes pour le découvrir…

Merci aux éditions Baudelaire pour leur confiance et cette découverte qui a égayé ma journée et celle de mes connaissances à qui j’ai présenté le livre.

Message spécial à l’attention de Wonder Mum : continuez à faire des enfants surtout 😉

Publicités

Petit Dictionnaire illustré de l’Entreprise, de François-Xavier Chenevat

9782354561383FS

Mercredi matin. 9h. Monsieur mon chef d’équipe déboule dans mon bureau, m’adresse un sourire commercial et annonce « Mademoiselle, c’est toujours OK pour notre entrevue de 10h? »

« Euh… oui oui, bien sûr, tout est prêt! »
En fait rien n’est prêt, je croule sous le boulot et ce cher Monsieur m’attends pour un premier entretien individualisé suite à sa récente arrivée dans notre entreprise. « rien de formel hein, c’est juste pour faire connaissance … »

Cette prise de connaissance me ramène à mon bureau, 1h30 plus tard, dépouillée de toute motivation, et de confiance en soi et en mes compétences … Je ne crois pas qu’il y aie eu une quelconque piste d’amélioration malgré les propositions que je tentais de glisser de manière aussi positive que possible. Soyons clair, il veut des chiffres, et les chiffres qu’il voit ben ne lui plaisent pas ! Moi les chiffres je n’aime pas cela et ce n’est pas nouveau ! J’ai toujours préféré les lettres !

C’est donc dans cet état d’esprit festif et enjoué (voir définition de Ironie) que je me suis enfoncée dans mon fauteuil de bureau rembourré spécial lombaires, une boîte de chocolat dans une main, et le Petit Dictionnaire illustré de l’Entreprise dans l’autre ….
Et je me suis marrée ! Rien qu’apercevoir l’illustration de couverture et le souvenir de cet entretien disparaissait déjà au profit de l’humour caustique et percutant de François-Xavier Chenevat, alias Fix.

Merci Fix ! Sincèrement Merci ! Et puis bravo aussi … parce qu’il en fallait pour oser rassembler ce que le monde de l’entreprise se plaît à nommer « solution » ou bien « problème » selon le rôle que l’on y joue, en un ouvrage sobre, aéré, mais drôle et qui ramène forcément à un cas vécu.

Vous aurez donc compris que ce livre m’est tombé dans les mains à point nommé et que j’ai savouré les pages, pouffant à chaque nouvelle définition, un sourire aux lèvres.

Aucun sujet n’est épargné. De la définition revisitée de « Esprit d’équipe » à la vision très magique de « Leadership » sans oublier les classiques « N+1, Open space, et Stress », Fix tranche à la hache les termes parfois barbares sensés réguler notre vie en entreprise.
J’ai aimé la véracité des points de vue, la dérision de ses définitions, et ses illustrations sans équivoque, ce Petit Dictionnaire de l’Entreprise est à partager sans modération, et pourquoi pas à la machine à café 😉

Petit Dictionnaire illustré de l’Entreprise à l’usage des enthousiastes, des cyniques et des jeunes diplômés est paru aux éditions Diateino en octobre 2014.

ISBN : 978-2-35456-138-3

Les invraisemblables aventures de monsieur Tout le monde, Mahrk Gotié

 

 

 

 

 

 

 

 

les-invraisemblables-aventures-de-monsieur-tout-le-monde

 

 

Invraisemblable … c’est bien le mot qui caractérise ce récit à prendre au second voire au troisième degré !

En effet une sérieuse dose d’humour et de dérision est nécessaire pour parcourir l’histoire de Monsieur Tout le monde qui décide d’envoyer valser la monotonie d’une vie bien rangée pour aller s’essayer à des fréquentations beaucoup plus underground !

Je me suis bien amusée en fait à lire ce livre, c’était complètement tordu, et plus encore, et finalement ça passe bien.

Pour en savoir plus, je vous invite à découvrir la présentation ICI

Les envies du mercredi #8

Bonjour !

Comme chaque mercredi, voici quelques suggestions de lectures tirées de ma wishlist :

 

Image


L’heure des fous, de Nicolas Lebel.

Pourquoi ce choix?

   Peu amatrice de polars en général,je pensais découvrir un thriller, au vu de la couverture. L’illustration est superbement réalisée et c’est ce qui m’a poussée à lire le résumé de ce titre. Le petit plus sans doute, l’hommage à Audiard, et l’humour en filigrane dans ce roman qui du coup a su piquer ma curiosité.

 

Image

 

Salut Marie,  d’Antoine Senanque.

Pourquoi ce choix?

   On dirait que cette semaine est la semaine de la contradiction ! Et bien ce choix parce que les ouvrages religieux ne m’intéressent pas mais que la l’illustration et la présentation sont audacieuses donc … au moins pour l’audace d’avoir mêlé religion et vie quotidienne dans un mélange improbable …

 

Image

Purgatoire des innocents, de Karine Giebel.

Pourquoi ce choix?

   Un thriller vraiment noir. L’histoire de deux frères dont l’un sort tout juste de prison et entraîne l’autre dans un braquage qui tourne mal. Un scénario classique mais toujours efficace.

 

Image

 

J’aurais préféré m’appeler Dupont, de Guillemette le Vallon de la Ménodière

Pourquoi ce choix?

   Quand on est né dans l’aristocratie, on est promis à une looongue liste d’attentes et d’obligations … Vu sous l’angle de la classe moyenne, la richesse fait envie, les possessions, les jolies choses, les repas à plusieurs services.
Dans ce livre, l’auteure nous emmène dans un monde ou finalement un enfant rêve de choses simples, aller chez Flunch, manger avec les doigts …  Et écrit avec humour, ca donne envie !

 

A la semaine prochaine 😉

 

 

Les envies du mercredi #5

Bonjour !

En plein rush littéraire, je n’ai eu que peu de temps pour fouiner les sorties littéraires !
J’ai néanmoins trouvé certains petits trucs sympas …

Voici donc les livres qui me font envie cette semaine :

7 shades

 

7 Shades of Zombies, de Esteban Bogasi

Pourquoi ce choix?

   A moins que vous ayez vécu les dernière années dans une grotte ( et encore …) vous avez évidemment vu passer sous vos yeux les 50 shades of … ainsi que tous ses dérivés.
Et bien voici une variante, orienté zombie.

A tenter, ne fut-ce que pour l’originalité !

 

 

adultere

Adultère, de Paulo Coelho.

Pourquoi ce choix?

   Il est évident que je ne peux passer à coté d’une sortie comme celle de Paulo Coelho, l’un de mes auteurs fétiches.
Adultère c’est une quête vers ce que tout le monde cherche :
l’amour, la passion … Vu par les yeux du philosophe, ce livre occupe une place de choix.
Ce jour sort également en poche « le manuscrit retrouvé« .

 

 

comment femme

Comment peut-on (encore) être une femme, de Caitlin Moran.

 

Pourquoi ce choix?

     Simplement parce que la couverture fait sourire, et pour le bandeau « un livre aussi drôle qu’intelligent : c’est un exploit » qui me promet une bonne lecture bourrée d’humour noir et de cynisme … J’achète !

 

kilodrame

Kilodrame, de Jenny Parker.

 

Pourquoi ce choix?

   Une lecture typiquement féminine de premier abord, une chouette couverture ( oui moi je préfère les cupcakes aux vampires c’est comme ca 😉 ) et un 4eme de couv’ qui raconte l’histoire d’une fille comme vous, comme moi, avec sa gourmandise démesurée et son envie d’avoir un corps de rêve … Notre dilemme à toutes …

 

 

vache

Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steack haché, de David Safier.

 

Pourquoi ce choix?

 

Parce qu’oser sortir un titre avec une longueur pareille déjà, fallait oser ! Puis en allant un peu plus loin le résumé … Jamais vous n’auriez pensé à imaginer un destin fabuleux peuplé de rêves et de fées pour une vache si ?

« Mis à part l’infidélité de son taureau, Champion, Lolle, une vache laitière, mène une vie tranquille dans un pré du nord de l’Allemagne. Jusqu’au jour où elle apprend de la gueule de Giacomo, un chat errant qu’elle a sauvé de la noyade, que le fermier a décidé de vendre le troupeau de bovins pour régler ses dettes.
Afin d’éviter de finir entre deux tranches de pain, Lolle, maligne comme un singe, décide de s’enfuir avec ses amis pour rejoindre le pays où les vaches sont sacrées, l’Inde ! Mais Old Dog, le chien sanguinaire du fermier, a bien l’intention de les en empêcher et de croquer cette sacrée vache !
Débute alors pour Lolle et ses amis un périlleux voyage qui les conduit de l’autre côté de l’Atlantique, de New York à l’Ouest américain, territoire des bisons, jusqu’aux contreforts de l’Himalaya, dans l’antre du yéti… »

 

 

Voilà pour cette semaine 🙂